Aller au contenu

Vie de voyages

Invitation à l’émerveillement

Colores de sueño – Siete

Lorsque nous sommes arrivés à Valence, nous nous attendions à voir les Fallas, mais j’avais aussi une seconde mission, prendre en photo un bâtiment ressemblant à l’opéra de Sydney, l’Aquarium Océanographique situé dans la Cité des Arts et des Sciences, un peu en dehors du centre historique, à mi chemin de la plage, soit deux kilomètres.

Nous sommes arrivés un soir, alors que le soleil allait se coucher. C’était une très bonne idée. Ces cinq gigantesques bâtiments ont été construits pour redonner envie aux touristes de visiter la troisième ville espagnole.

Leur architecture récente, date de 1998, et manie avec ingéniosité l’utilisation de matériaux nouveaux avec les mosaïques empruntées à Gaudi.

Il est six heures, lorsque l’on arrive devant l’Aquarium.

On peut voir quelques parties du bâtiment, mais impossible de trouver une bonne vue pour faire une photo. Hum. J’essaye de faire le tour, sans succès. J’escaladerais bien ce mur, mais il y a un plan d’eau devant. Je reviens devant l’entrée principale, et j’entends un jeune espagnol dire à sa copine que l’on peut rentrer à cette heure-ci, sans avoir besoin de ticket. Cela m’intrigue, je les suis.

Il fallait y penser, le tourniquet de la sortie tourne dans les deux sens, on arrive à passer, on admire enfin cette belle vue ! Ça valait le coup, il n’y a plus personne, et les formes de l’édifice sont magnifiques !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Colores de sueño – Siete”