Aller au contenu

Vie de voyages

Invitation à l’émerveillement

6 octobre : randonnée sur les pas des sœurs Brontë

Ah les sœurs Brontë … Charlotte, Emilie et Anne. Jane Eyre, Les Hauts de Hurlevents et Agnes Grey. Trois romancières, trois sœurs, célébrités locales. Parce qu’elles ont longtemps vécu à Haworth (à 10 miles au nord d’Halifax). Parce qu’elles ont puisé leur inspiration des paysages de landes qui sont caractéristiques de ce lieu. Parce que des célébrités attirent les touristes.
En cet ensoleillé matin d’octobre -très agréable comparé à la semaine de pluie et de brouillards persistants qui a précédé -, je pars donc rejoindre les membres du meet-up de marche à Hebden Brige pour qu’ils me conduisent à Stanbury. Alors que le soleil brille de mille feux à Hebden quand nous arrivons dans les landes un épais brouillard environne toute choses. Dans la montée on aperçoit encore les ruines de fermes et les murs en pierre avant qu’il ne s’évanouisse dans la poisse blanche. 
Mais après, on n’y voit plus à deux mètres et le paysage se dévoile petit à petit. Une autre ferme. Quelques moutons. Un motard au casque rouge. Un panneau en bois. Je ne suis plus étonnée du tout qu’on parle de fantômes dans les histoires des sœurs Brontë.
Mais de l’autre côté, alors qu’on redescend dans la vallée, le soleil resplendit de nouveau sur un magnifique paysage de collines vertes, striées de murs de pierres sèches. Entre deux collines, un réservoir à l’eau bleue, d’un joli bleu qui va si bien avec tout le vert environnant taché de blanc. 

Nous rejoignons les autres participants de le marche et nous voilà partis ! Stanbury est un petit village juste après Oxenhope et la première étape consiste à descendre vers Oxenhope reservoir et à le longer puis à remonter vers la lande de l’autre côté.

Nous parcourons la lande en admirant les collines vertes autour. Les discussions vont bon train. Comment t’appelles-tu ? Où vis-tu ? D’où viens-tu ? Que fais-tu ? Je suis la plus jeune du groupe. Mon titre professionnel les impressionne (et pourtant, il n’y a pas de quoi …) et ils se demandent tous pourquoi j’ai abandonné la Provence pour le Yorkshire. Pourtant en un jour aussi beau que celui-ci, la Provence ne me manque pas tant que ça … (quoique une brindille et du chèvre pour le déjeuner ce serait drôlement bon !).

Nous atteignons Brontë Bridge, un petit pont de pierre qui surplombe un petit ruisseau.

 Et puis, nous voilà vraiment dans le “Brontë county”. A quoi le repère-t-on ? Voyez sur la photo ci-dessous:

Oui il y a écrit Brontë partout mais surtout … Les signes sont traduits en japonais !!!! Parce que les japonais sont fans des écrits des sœurs et viennent par bus entiers visiter les lieux qui ont inspirés leurs romans. Et comme les landes c’est plutôt désertique, paraît-il qu’ils arrivent à s’y égarer … D’où les signes !
Notre destination : Top Withins. Célèbre maison isolée du roman Wuthering Heights ( Les Hauts de Hurlevents). Et pour y arriver, un magnifique chemin dans les landes, qui monte, qui monte, qui monte …

La maison avec l’arbre perdus tout au fond, voilà Top Withins.
En chemin nous trouvons une relique des temps anciens … un fossile ! Allez, j’ouvre une compétition ! Qui sera capable de deviner de quoi cette empreinte est la trace ???? Donnez votre avis en commentaire !!!
Et nous voilà arrivés à LA maison (il va vraiment falloir que je mette à lire ce livre pour savoir vraiment de quoi je parle …). Les deux arbres ont eux aussi leur part de célébrité. 

Et une plaque atteste du caractère hautement romanesque du lieu !

Nous grignotons un peu dans ces lieux vénérables où la vue est si jolie !

Et puis nous reprenons le chemin…

Marche tranquille à travers la lande. Points forts du paysages, nous retrouvons des champs verts ou des fermes se découpent, anciennes, tranquilles, éternelles…

Après une erreur d’aiguillage (une descente puis la re-montée), nous nous dirigeons vers un fond de vallée, sombre et empli de bruyères. Nous distinguons un ruisseau qui dégringole joyeusement, puis une rambarde en bois pour nous aider à descendre – et certainement aider d’autres randonneurs à monter.

 La vue sur la vallée et Ponden reservoir au fond y est très belle et me rappelle des paysages d’Irlande.

Le fond de la vallée est en réalité constitué de deux ruisseaux qui se rejoignent après avoir chacun dégringolé leur bout de montagne et être passé à travers ces remparts fortifiés !

 La fin de la ballade consiste à longer le réservoir et à remonter vers Stanbury

Eh, pas si vite, il faut bien garder l’esprit ouvert pour un clin d’oeil ! Les anglais, un peuple insulaire et marin ? Pas forcément à en voir cette photo … Un voilier au milieu des champs …

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire “6 octobre : randonnée sur les pas des sœurs Brontë”