Aller au contenu

Vie de voyages

Invitation à l’émerveillement

3 décembre

J’aime la neige. Sa manière, en un coup de plumeau, en une couche vaporeuse et immaculée, de gommer les imperfections, les petites bosses et les petits creux. Tout s’arrondit, se veloute et devient pur, beau, objet d’admiration et de louange. Un banc de bois cabossé et abandonné devient la promesse d’un doux repos, les branches d’un sapin pourraient faire de parfaits bois d’élans, d’élans des neiges… Et quand le soleil, par dessus cette blancheur intacte, vient faire miroiter ses rayons et enflammer les nuages, je ne cesse de m’émerveiller et de louer !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire “3 décembre”