Aller au contenu

Vie de voyages

Invitation à l’émerveillement

22 janvier : Enfin !

Ouh quel titre … Ce pourrait aussi être “Amazing, wonderful, awesome” ou Fantastisk ou… Bref, j’ai choisi “Enfin ! “. Mais Enfin quoi ? me direz-vous…
Enfin, les AURORES BOREALES !!!!!!!!!!

***** Remarque: les photos ne sont vraiment pas de la meilleure qualité. Les spectacle vaut 10 000, 100 000 fois mieux, mais c’est déjà ça ! Si vous voulez voir de belles photos d’aurores boréales :
http://www.visitnorway.com/en/What-to-do/Attractions-Culture/Nature-attractions-in-Norway/Let-there-be-northern-lights/ ).   Pour voir les choses au mieux, je vous conseille de lire cet article dans le noir ! ******
Oui oui ! 
Suite à une éruption solaire datée du 18/19, de très belles prévisions (5 sur une échelle allant de 0 à 10) ont été faites pour les nuits de samedi et dimanche. Le temps étant clément (bon d’accord, il fait froid -4°C samedi, -6 dimanche, hier et aujourd’hui, mais il n’y avait pas de nuages (ce qui n’était pas arrivé depuis … que je suis arrivée !)) nous nous attendions à un beau spectacle.
Malheureusement, samedi, malgré une longue attente, rien n’est apparu …
Mais dimanche ! Dimanche, c’était la welcome party de l’aumônerie. J’ai passé une bonne partie de l’après-midi à aider des italiens à faire des pizzas puis c’était la messe. A la fin de la messe, Samuel me dit :
“- Tu as vu les aurores boréales ? Quand on est partis de Moholt il y en avait !
– Non ????? “
Il m’a alors promis que j’en verrai dans la soirée, et il a eu raison !
Vers 19h30, il est venu me chercher et il y avait dehors une aurore boréale. Un nuage vert aux contours bien définis juste au dessus de l’église. Nuage qui bouge extrêmement vite. Puis qui s’estompe. On passe à table. Pendant le rangement, nouvelle alerte, spectacle magique. Ce coup-ci, la couleur verte est plus marquée. Trois grandes aurores traversent le ciel de part et part, s’enroulent autour du clocher de la cathédrale, dansent dans le ciel. Fascinant !

C’est d’une beauté à couper le souffle, tellement impressionnant et pourtant si difficile à concevoir. Magique ! Je me suis mise à croire à la magie ce soir là !
Puis nous sommes rentrés à Moholt. Il y fait un peu plus sombre, et les aurores étaient toujours très belles, de formes un peu différentes. Ce sont parfois de vrais rideaux qui se déploient presque comme des serpents au fur et à mesure que le lumière se déplace. Les courbes vertes sont à la fois nettes et mouvantes.

Ensuite, grâce à un français qui a une voiture, nous nous sommes encore éloignés de la ville. Nous nous sommes installés dans un champ assez éloigné des lumières et avons admiré le spectacle. L’aurore était plus blanche que verte mais traversait tout le ciel. Le contraste n’étant vraiment pas suffisant, les quelques photos que j’ai prises ressemblent à différentes variations sur le concept “Noir c’est noir”, je ne vous infligerai donc pas la contemplation de ces oeuvres inutiles.
Ce qui est vraiment impressionnant, c’est la vitesse à laquelle ces flots de gaz ionisés se déplacent. C’est très difficile à décrire puisque le mouvement est quasiment plus rapide que la pensée. A peine a-t-on le temps de se dire qu’en ce point il y a de la lumière que déjà elle est ailleurs. Comme une fumée prise dans un vent fort mais uniforme. Presque comme la buée qui se dépose sur une surface froide avec un mouvement. Ça bouge, ça bouge… Nous on gèle un peu quand même. Alors on retourne attendre dans la voiture un plus gros évènement. Ce ne sera pas une belle aurore verte (quoique, les premières photos peuvent le laisser penser :

)
mais la suite était plus une longue chevelure scintillante sur fond noir étoilé. Bien net à l’est, s’enroulant à l’ouest. La lumière courant de l’est à l’ouest. A moins que ce soit de l’ouest à l’est, parfois on ne sait plus vraiment… Cette beauté est époustouflante !
Quand nous sommes à deux doigts d’être congelés, nous décidons de repartir, heureux d’avoir enfin vu ces si fameuses aurores boréales, qui méritent décidément leur réputation. Voir des aurores boréales en Norvège, check ! Nous discutons alors du fait que nous n’avons pas vu d’élan, autre célébrité norvégienne. Eh, qu’est ce que c’est cet immense cheval au bord de la route complètement immobile ????
Si, si, un élan ! C’est énorme, plus grand qu’un cheval, beaucoup plus pataud, fort. Il nous regarde nous arrêter, broute un arbre. Quand on sort pour prendre une photo, il s’enfuit vers l’obscurité du champ. Nous sommes à moins de 50 mètres d’une maison … Voir un élan en Norvège, check !
Et nous repartons. Pour nous arrêter bien vite parce qu’en face de nous une vraie belle aurore boréale ! Rideau vert qui s’enroule et se déroule sur lui même, petit point au bout du ciel et grandes courbes au dessus de nos têtes ! Et cette lumière qui bouge. Au paroxysme, une faible teinte plutôt rose/ violette apparaît dans la courbe !
Mon appareil photo manquait de batterie à ce moment là, je n’ai pu que faire un petit film pour vous donner une idée du mouvement !

Quand ça s’est arrêté, nous sommes rentrés pour de bon à Moholt. Quelques “fumées ” vertes traînaient encore mais après les “vraies” aurores, ça ne valait plus trop le coup. Merci, au revoir. En marchant, du parking à mon appart’ :
De nouveau un des rubans verts qui se déploie ! Je suis restée bien 5 minutes à l’admirer. Puis je suis rentrée. Il était 2h30.
Mais de ma chambre, je voyais encore ces fumées blanches. Je suis restée en contemplation devant ce mouvement fascinant plus de 3/4 d’heure avant de me résigner à dormir.
Fantastique soirée !
Et puis, comme Anne-Claire l’a entendu, il y a eu, hier une nouvelle éruption solaire. Les prévisions sont encore très bonnes pour aujourd’hui et la pureté du ciel est encore de nôtre côté. D’autres photos demain ? Qui sait ! ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire “22 janvier : Enfin !”