Aller au contenu

Vie de voyages

Invitation à l’émerveillement

17 mars: Blackpool

Cet article, lu en novembre, certainement au retour des Rayolades, dans le TGV fut ma première rencontre avec Blackpool. Je me souviens m’être dit que Blackpool mériterait peut-être une visite, ne serait-ce que pour voir ce qu’est cette réplique de Tour Eiffel. Et puis c’était passé …

Ici, faute de voiture, nous cherchons toutes les excursions possibles par bus ou par train. Nous avons trouvé une petite agence qui fait des excursions en bus sur la journée. Nous étions partis à Skipton avec eux auparavant (voir “9 février : Skipton market” publié le 20 février). Et là ils proposaient Balckpool pour 10£. Let’s go ! Je voulais voir la mer, c’est déjà un bon point. La réaction de mes collègues puis du chauffeur de minibus lui même nous laisse craindre le pire. Avis quasiment unanime : “What ? Blackpool in winter time ???” Ben oui, quoi …

Nous savons de Blackpool que c’est une cité balnéaire prisée par les anglais, une ville “resort” où tout est fait pour distraire les vacanciers. Blackpool pleasure beach est un renommé parc d’attraction, Blackpool Tower est une réplique de la tour Eiffel, c’est la seule ville d’Angleterre à avoir trois pontons sur la mer. Et nous misons sur la chance pour nous occuper cinq heures durant.

La chance ? Miser ? Vocabulaire particulièrement approprié quand il s’agit de parler de Blackpool. Car une des occupations majeures de loisir pour les anglais c’est … une salle de jeux. Machines à sous, bingos, courses de chevaux, tout y est fait pour dépenser des sous, très vite, très confortablement. Et Blackpool regorge de ce type de salles.

Moi je suis beaucoup plus intéressée par la mer et la promenade !

 Oh, voilà la Tour Eiffel ! Et de plus près ça donne quoi ?

A ses pieds, le Comedy carpet. Une grande terrasse recouverte de céramique imprimée aux répliques cultes des pièces de théâtre comiques anglaises.

D’ailleurs, reconnaissez vous les paroles de cette chanson ????

Nous continuons notre promenade sur la Promenade ! Et nous arrivons sur North Pier, le plus vieux des trois pontons, achevé en 1863 pour les anglais déjà désireux de passer des vacances à la plage. Ce vieux ponton de bois, presque vermoulu, dépeuplé et dans le frais vent du mois de mars nous faisait penser à un parc d’attraction abandonné, à une décor de film qui aurait vieilli, à un souvenir du début du 20ème siècle. Beau et nostalgique.

 

Nous nous sommes ensuite enfoncés dans la ville elle-même. Rues résidentielles (= remplies d’hôtels), rues marchandes, art moderne en plein milieu.

Nous nous aventurons alors dans Winter garden, un centre de conférence, un théâtre, un ensemble de restaurants, un complexe touristique ! L’architecture est intéressante.

Et on y découvre un autre type d’architecture avec le concours de coiffure qui s’y déroule !

En sortant, nous retrouvons des édifices plus traditionnels, et le soleil qui fait son apparition !

 

Il est l’heure de manger (l’air marin, ça creuse !)… Nous nous aventurons dans Coral Island, un bâtiment qui comporte de nombreuses machines à sous, à pinces, à jouer, un petit train au dessus de nos têtes, plusieurs restaurants … 
Nous optons pour le très traditionnel Sunday carvery.
 
En sortant de table, nous admirons des courses de chameaux, des enfants qui impriment des “tickets”, des mamies qui abreuvent de pièces de 2 pences les machines à sous.

Nous nous dirigeons ensuite vers LA grande attraction de Blackpool : la tour !
Nous apprenons avec intérêt que la salle de bal peut être admirée gratuitement depuis le balcon. Nous grimpons donc … et découvrons une assemblée de danseurs. Danse de couple à mi-chemin entre la valse et le rock’n’roll au rythme donné par un clavecin (? experts de la musique, donnez moi votre avis !).

De haut du bas de la tour (si vous me suivez toujours !), belle vue sur le Comedy Carpet… dont un pigeon profite bien !

Nous profitons ensuite du soleil sur la plage, à la marée descendante.

Nous nous aventurons jusqu’au Central Pier, où les quelques boutiques ouvertes hors saison ferment parce qu’il est tard (16h ?).

C’est beau finalement Blackpool avec cette lumière du soleil couchant !
Mais il est temps de repartir !
Avec des belles images en tête, et l’impression d’avoir passé une journée dans un décor de cinéma abandonné depuis belle lurette !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas de commentaire “17 mars: Blackpool”