Comment vivre 3 semaines en Espagne au bord de la plage pour 0€

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Depuis mercredi, nous vivons à Sitges. C’est une ville située à 40km au sud de Barcelone sur la côte méditerranéenne.

[/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/4″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_gmaps type= »m » zoom= »10″ link= »https://maps.google.com/maps?q=sitges&hl=fr&ll=41.327326,1.998825&spn=0.314021,0.677719&sll=37.0625,-95.677068&sspn=42.224734,86.748047&hnear=Sitges,+Barcelona,+Catalunya,+Espagne&t=m&z=11″ size= »450″ bubble= »1″][/vc_column][vc_column width= »1/4″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]

Cité balnéaire très prisée en été et lieu de résidences secondaires des barcelonais en quête d’air pur et de mer plus bleue, elle est réputée pour les fiestas sans fin et pour un carnaval déluré – mais nous y reviendrons en temps voulu … C’est surtout notre cadre de vie pour les trois semaines qui viennent. Imaginez une confortable chambre double baignée de soleil de bon matin, située à une minute à pieds de la plage. Plage de sable blanc, bordée de palmiers. Sur votre gauche, une belle église aux tours asymétriques et aux murs rosés. Sur votre droite, le Passeig de la Ribeira bordé de belles demeures tantôt maures tantôt modernistes.

[/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image img_link_target= »_self » image= »238″ img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image img_link_target= »_self » image= »204″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]

Et la mer qui s’étend comme à l’infini, parfois d’huile, souvent agitée de vagues qui se brisent sur le sable, faisant la joie des surfeurs et des constructeurs de châteaux de sables éphémères. C’est là que nous faisons notre jogging du matin, notre promenade du midi, notre balade du soir. En ce milieu de février, ce ne sont pas des foules de touristes qui se pressent dans les ruelles, mais il fait déjà bon : 18ºC samedi après-midi, autant vous dire que c’est bien agréable de tomber le gilet et de profiter du soleil bien doux. En se promenant le long de la plage et en observant la technique des surfeurs.

[/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »207″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »203″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][dt_gap height= »22″][vc_single_image image= »209″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]

Le matin, au petit déjeuner, nous nous délectons de bon pain maison, parfois au soleil sur la plage. Le midi et le soir, ce sont de bons petits plats pleins de saveurs cuisinés par un chef qui régalent nos papilles.

[/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »255″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »213″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]

Si, si, ce que je viens de vous décrire, c’est notre vie, depuis mercredi et pendant 3 semaines encore. Le tout pour … zéro euro.

[/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]

Je vois bien que vous aviez déjà du mal à me croire quand je vous parlais du soleil, des fleurs et de la plage, et je comprends bien que vous trouviez complètement incroyable que nous ne dépensions rien. Et pourtant c’est la vérité. Pas un euro dépensé. Mais cinq heures par jour, cinq jours par semaine à aider nos hôtes, en échange du gîte et du couvert. C’est là le principe du work exchange ( échange de travail) popularisé par le WWOOFing (spécialisé dans l’agriculture biologique), HelpX ou WorkAway. Dans notre cas, nos hôtes tiennent un petit restaurant et ont besoin d’aide pour faire le service et du ménage. Nous travaillons donc trente heures par semaine et le reste du temps, nous profitons de la jolie ville de Sitges, de la plage ou nous travaillons (eh oui, un blog ça demande du travail. Comme les 1258 photos prises à nous deux depuis le 7 février…).

[/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »211″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »216″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][dt_gap height= »65″][vc_single_image image= »256″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »208″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]

Nous améliorons notre espagnol et nous adaptons à ce nouveau rythme. La preuve ? La voilà : Alex est presque prêt à succomber à la siesta !

[/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/4″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »257″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/4″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]Allez, il faut qu’on retourne sur la plage pour admirer Sitges avec sa parure de nuit !

¡ Hasta luego ![/vc_column_text][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/4″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »214″ img_link_target= »_self » img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/4″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][dt_gap height= »30″][/vc_column][/vc_row]