Colores de sueño – cuatro

[vc_row type= »4″ margin_top= »0″ margin_bottom= »0″ padding_left= »40″ padding_right= »40″ bg_position= »top » bg_repeat= »no-repeat » bg_cover= »false » bg_attachment= »false » padding_top= »0″ padding_bottom= »40″ parallax_speed= »0.1″][vc_column width= »1/4″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][dt_gap height= »30″][vc_column_text]

Aujourd’hui mardi, nous avons droit à un nouveau défilé haut en couleurs. En effet, il faut savoir qu’en Espagne, le Carnaval dure une semaine; ce midi, c’est le carnaval des enfants et ce soir, celui des adultes. Une vingtaine de chars pour le premier, une cinquantaine pour le second. En tout, plus de 7 heures de défilé, c’est magique. Les confettis volent, et à chaque char nous découvrons une trentaine de danseurs, habillés suivants le thème choisi, ainsi qu’une nouvelle chanson.

Ce soir, je me glisse au travers de la foule puis passe par dessus une barrière. Me voilà au milieu de la dizaine de photographes, qui shootent pour différents magazines. On rigole, on essaye d’avoir la meilleur photo, on va à la pêche au sourire. Du coup, je parle un peu Espagnol, et j’entends quelques mots en Catalan, « avanceu » (à prononcer avancez-hue) et je me mets à dire « merci » (oui, comme en français, mais en roulant le « r » c’est du catalan). On me sourit, j’ai le droit à quelques clins d’oeil.

Demain, nous quittons Sitges, pour finir le Carnaval à Barcelone, en enterrant la sardine comme ils disent.

[/vc_column_text][dt_gap height= »75″][/vc_column][vc_column width= »1/4″][/vc_column][/vc_row][vc_row margin_top= »0″ margin_bottom= »0″ full_width= »true » padding_left= »0″ padding_right= »0″ bg_position= »top » bg_repeat= »no-repeat » bg_cover= »false » bg_attachment= »false » padding_top= »40″ padding_bottom= »40″ parallax_speed= »0.1″][vc_column width= »1/1″][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *